Article Text

PDF
Aging Street
270 Improving pharmacological care of the elderly in Alsace
  1. Passadori Yves1,
  2. Leveque Michel2,
  3. Meyer Jean Martin
  1. 1Gériatre, Pôle de Gérontologie clinique, Centre Hospitalier de Mulhouse, Mulhouse Cedex, France
  2. 2Médecin généraliste, Thann, France
  3. 3Médecin généraliste, Hunningue, France
  1. Correspondence to Idoux Bernard, Surveillant général coordonnateur des soins, Centre médical de SAALES, Ugecam Alsace, Saales, France; bernard.idoux{at}ugecam-alsace.fr

Abstract

Background and objectives The creation of the Regional Observatory for Quality in Alsace arose from the synergy between continuous medical education initiatives for general practitioners (GPs) (FMC 68) and initiatives led by the college of French geriatricians (CPGF) and the Regional Hospitalization Agency (ARH) of Alsace. Our programme is a result of this synergy. Its objectives are to improve medication management in the elderly, in or out of hospital, by enrolling general practitioners (GPs), hospital pharmacists, and hospital practitioners in a regional quality management programme.

Programme Our quality improvement initiative concerns the pharmacological care of an elderly population (aged over 65 years) with multiple diseases and of a geriatric population aged over 80. Its method is the clinical audit.

  • 2006: Test in a long-term care unit (CM Saales) within the framework of the HAS accreditation scheme for health care organizations (version V2)

  • 2007–2009: Clinical audits by 60 GPs with the support of an HAS certified body

  • 2008: Creation by CPGF of 5 ‘targeted clinical audits’ kits (HAS methodology) relative to drug prescriptions in the elderly

  • December 2008–October 2009: Adaptation of the kits by hospital pharmacy quality group, test of audit criteria, training of hospital pharmacists in kit use, first round of audit, improvement plan. Kit presentation to the coordinating doctors of residential homes for the elderly.

  • January 2010: Second round of audit by hospital pharmacists

  • 2010: Raising the awareness of community pharmacists.

Results Sixty GPs (1080 medical records) participated in the three rounds of the clinical audit held in 2007 to 2009. Compliance was poor in the first round for the following audit criteria but improved in subsequent rounds:

  • 2007: Three criteria relating to screening for renal failure (aetiology, exploration, and renal failure stage)

  • 2008: Two criteria relating to risk factors (detecting falls, naming the carer in charge)

  • 2009: Three out of 6 criteria for the prescription of benzodiazepines in the elderly showed poor compliance. Three showed subsequent improvement (treatment duration, short intervention followed by discontinuation, and prescription re-evaluation).

Fourteen hospitals (500 prescriptions; medical records) are participating in the audit. Compliance was poor for 4 out of 12 criteria in the first round: (i) no more than two psychotropic drugs (including benzodiazepines) should be prescribed, (ii) creatinine clearance should be given, (iii) the prescription should specify patient weight, (iv) the pharmaceutical form should be appropriate for the patient. Results for the second round are awaited.

Discussion and conclusion The impact of this quality initiative on pharmacological care in the elderly is difficult to determine in terms of morbidity and mortality. Appropriate clinical impact indicators need to be developed. However, thanks to the programme, health professionals involved in different types of care (hospitals and general practice) have been able to acquire the same awareness of the issues at stake. The programme is now being extended to residential homes and community pharmacists throughout Alsace. This is the start of a common culture for fighting drug-related errors in Alsace.

Objectif(s), contexte Créer une dynamique d'amélioration des pratiques en proposant une réflexion concertée à l'ensemble des acteurs professionnels (libéraux et institutionnels) à l'échelon d'une région.

Optimiser la prescription médicamenteuse chez le sujet âgé et éviter la iatrogénie

Contexte dynamique libérale à travers un organisme agréé, une dynamique institutionnelle pilotée par l'ARH et par le collège professionnel des gériatres français. La création de l'observatoire régional de la qualité a permis de formaliser la synergie des deux dynamiques.

Programme Evaluation des pratiques professionnelles concernant les personnes âgées de plus de 65 ans poly pathologiques ou les personnes âgées de plus de 80 ans.

60 médecins généralistes en file active, 1080 dossiers étudiés, 14 établissements de santé, 500 ordonnances et dossiers étudiés, Historique:

  • Test dans un service de soins de longue durée CM SAALES en 2006 dans le cadre de la certification V2

  • 2007–2009 EPP menée dans le sud de l'alsace auprès de 60 médecins généralistes avec l'appui de l'OA FMC 68

  • 2008 création de kits d'audit à partir du programme PMSA de la HAS par le Collège professionnel des gériatres français

  • Décembre 2008, adaptation des kits par des pharmaciens d'établissements dans le cadre du groupe « EPP circuit du médicament » issu de la coordination régionale des vigilances de la région Alsace.

  • Mars 2009 test des grilles dans les établissements de santé alsaciens

  • Mai 2009 organisation d'une journée EPP destinée aux pharmaciens des établissements

  • juin à octobre 2009 premier tour d'audit dans les établissements de santé alsaciens octobre 2009 plan d'amélioration,

  • janvier 2010 2ème tour d'audit.

  • Juin 2009 présentation des kits à l'association des médecins coordonnateurs des EHPAD

  • 2010 Sensibilisation des pharmaciens d'officine

Résultats Pour les médecins généralistes le programme comporte trois cycles,

  • en 2007, le dépistage de l'insuffisance rénale chez les personnes âgées,

  • trois citères non conformes au premier tour ont fait l'objet d'amélioration (étiologie, exploration et stade de la maladie rénale)

  • en 2008 le dépistage des facteurs de risque de iatrogénie pour les personnes âgées

  • deux critères non conformes ont fait l'objet d'améliorations (repérage des chutes et la personne qui gère le traitement)

  • en 2009 prescription des benzodiazépines chez les personnes âgées

  • cinq critères sur six étaient non conformes, trois critères ont fait l'objet d'une amélioration (durée du traitement, intervention brève proposant l'arrêt, réévaluation du traitement)

Pour les établissements:

Les résultats du 1er tour montrent que quatre critères sur douze sont non conformes

  • ne comprend pas plus de 2 psychotropes BZD inclus (25%à 50%)

  • la clearance (80%)

  • poids du patient sur l'ordonnance (80%)

  • adaptation de la galénique aux capacités de prise du patient (40%)

Les résultats du 2ème tour sont en attente.

Discussion Les conditions d'accès aux données de santé de la population, (non incluses dans le projet initial) n'ont pas permis de mesurer l'impact du changement des pratiques au niveau des patients.

Généralisation de la démarche sur l'ensemble du territoire et surveillance des indicateurs d'impact clinique.

Conclusion La démarche permet de développer une préoccupation commune entre tous les acteurs sanitaires au service de la personne âgée quelque soit son lieu de soins. Une culture commune de lutte contre la iatrogénie est née.

  • Pharmalogical care
  • security
  • medication relation errors
  • treatment compliance
  • psychotrops
  • quality management

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.