Article Text

PDF
Aging Street
069 Lifestyle project for patients with Alzheimer's disease in highly sheltered accommodation within a residential home
  1. Reckmans Caroline
  1. l'EHPAD St Vincent, 16, rue de l'Egalité, 30240 Le Grau du Roi, France
  1. Correspondence to Reckmans Caroline, Infirmière, l'EHPAD St Vincent, 16, rue de l'Egalité, Le Grau Du Roi 30240, France; caroline.reckmans{at}orange.fr

Abstract

Background and objectives Between 1998 and 2006, the St Vincent residential home for elderly dependent people (EHPAD) welcomed both residents without cognitive impairment and residents with Alzheimer's disease. We identified four main types of problem: quarrels, runaways, falls, and depressive syndrome. These incited us to set up a ‘Lifestyle project’ within a sheltered area welcoming Alzheimer patients. Its main objective was to offer patients a material and human space that was reassuring and friendly and that would help them maintain their residual abilities and enjoyment of life. The focus was on daily living activities, different types of pastime, entertainment, and encouraging self-expression.

Program In October 2007, we created the ‘CANTOU’, a homely house within the St Vincent residential home, with accommodation suitable for 16 Alzheimer patients. Patients in this sheltered area have a Mini-Mental score (MMS) of 3-10/30 and suffer from excessive wandering. The team care includes three house matrons during the day and one at night. Management is tailored to each patient. The main objective of our program is to fight depression by early detection of:

  1. Eating disorders: We fight lack of appetite by a culinary project linked to ‘work’ in a vegetable garden. We monitor weight loss weekly and use high-protein food supplements when needed.

  2. Anxiety and agitation: We propose a pastime based on social life in order to widen links with the ‘outside world’ and enhance relationships with the family. We help prevent falls by using ‘Alzheimer's beds’ that can be lowered right down to the ground.

  3. Loss of self-esteem: We offer a pastime based on daily living which aims to raise the patient's self-esteem and maintain functional abilities, without inducing any frustration.

There is great flexibility in all our activities and relationships. Their aim is to maintain the patient's self-esteem, encourage use of residual abilities, support procedural memory, and in particular help patients enjoy life.

Results After 2 years, we have observed an improvement in several aspects of the residents' quality of life: (i) We have not observed any weight loss, rather the contrary, (ii) We have never had any need to use neuroleptics or anxiolytic drugs, unlike in retirement homes where they are in routine use, (iii) Residual functions have been maintained. The MMS is stable in three CANTOU residents whereas three residents in the main establishment are now bedridden.

Project limitations Once the patient no longer reacts to stimuli, he or she is transferred to the main establishment.

Looking ahead To apply the same lifestyle project in a daycare setting for a greater number of patients.

Conclusion High-quality nursing care for Alzheimer's patients helps maintain their residual capacities.

Objectif(s), contexte Entre 1998 et 2006, l'EHPAD St Vincent accueillait des résidents sans trouble cognitif ainsi que des résidents Alzheimer. Nous avions pu identifier 4 types de difficultés prépondérantes: les disputes, les fugues, les chutes, et le syndrome dépressif.

D'où l'idée de mise en place d'un Projet de vie au sein d'un secteur protégé accueillant des patients atteints de la maladie d'Alzheimer. L'objectif principal étant de leur offrir un contenant matériel et humain, rassurant et convivial afin de soutenir leurs capacités résiduelles et leur plaisir de vivre. Ceci, aux travers d'activités de la vie quotidienne, de divers temps de vie, d'animation et d'expression.

Programme En octobre 2007, création au sein de l'EHPAD St Vincent, du CANTOU, « petite maison chaleureuse » protégée et adaptée, qui accueille 16 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Les patients accueillis ont un MMS entre 3 et 10/30 et souffrent de déambulation excessive L'équipe soignante est composée de 3 maitresses de maison le jour et 1 la nuit.

La prise en charge est adaptée aux besoins spécifiques de chacun.

L'objectif du programme est principalement de lutter contre le syndrome dépressif en détectant le plus rapidement possible:

  • Les troubles alimentaires

  • L'inappétence est atténuée par un projet culinaire en lien avec une activité « potager ».

  • La perte de poids est surveillée toutes les semaines. Nous avons recours aux compléments alimentaires hyper protéinés si besoin.

  • Les états d'anxiété et d'agitation:

  • une animation basée sur la « vie sociale » est proposée afin d'élargir l'espace de vie et renforcer le lien avec les familles.

  • La prévention des chutes est favorisée avec les « lits Alzheimer » qui se baissent jusqu'à ras du sol.

  • La perte d'estime de soi:

  • Une animation basée sur la « vie quotidienne » visant la valorisation du patient avec maintien de ses capacités fonctionnelles, en évitant la mise en échec.

Toutes les activités et les approches relationnelles se réalisent avec beaucoup de souplesse dans la relation. Elles ont pour but de conserver une estime de soi, de valoriser les capacités résiduelles de chacun, de soutenir les mémoires procédurales et surtout le plaisir de vivre.

Résultats Apres deux ans de fonctionnement, nous pouvons observer une amélioration de la qualité de vie des résidents sur plusieurs points:

  1. L'alimentation: nous n'avons pas observé de perte de poids, au contraire.

  2. L'anxiété: nous n'avons jamais recours aux prescriptions de neuroleptiques ou anxiolytiques en « si besoin ». Contrairement au secteur Maison de Retraite où ils sont administrés presque systématiquement.

  3. L'estime de soi: nous constatons le maintien des fonctions résiduelles. En deux ans, nous constatons une stabilité de MMS chez trois résidents du Cantou, en comparaison avec trois résidents en MDR, qui sont désormais grabataires.

La limite du projet Une fois que le patient n'a plus de réactions aux stimuli, un transfert est envisagé du côté de la MDR.

Perspective Développer un accueil de jour plus important avec le même Projet de vie.

Conclusion A ce jour, nous pouvons constater que la qualité de prise en charge soignante du patient Alzheimer favorise le maintien de ses capacités résiduelles.

  • Alzheimer home retirement
  • life project
  • prevention of malnutrition
  • runaways
  • and depressive syndrome

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.