Article Text

PDF
Coordination Street
182 Does emergency physician prehospital management improve outcome of severe blunt trauma?
  1. Yeguiayan Jean-Michel1,
  2. Garrigue Delphine2,
  3. Binquet Christine3,
  4. Jacquot Claude4,
  5. Duranteau Jacques5,
  6. Martin Claude6,
  7. Rayeh Fatima7,
  8. Riou Bruno8,
  9. Bonithon-KOPP Claire3,
  10. Pour le groupe d’étude FIRST (French Intensive care Recorded in Severe Trauma)
  1. 1Université de Bourgogne, Service d'Anesthésie et Réanimation, SAMU 21, Hôpital Général, Centre Hospitalier Universitaire de Dijon, Faculté de médecine, Dijon Cedex, France
  2. 2Fédération des Urgences, SAMU59, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille, Avenue Oscar Lambert, Lille Cedex, France
  3. 3INSERM CIE 01, Centre d'Investigation clinique, Epidémiologique, Clinique du CHU de Dijon, Dijon, France
  4. 4Pôle Anesthésie Réanimation, CHU de Grenoble, La Tronche cedex, France
  5. 5Université Paris Sud-Paris XI, Hôpital Bicêtre, Département d'Anesthésie-Réanimation, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Le Kremlin-Bicêtre, France
  6. 6Université de la Méditerranée, Centre de traumatologie et Département d'Anesthésie Réanimation, Centre Hospitalier Universitaire Nord, Boulevard Pierre Dramard, Marseille, France
  7. 7Département d'Anesthésie Réanimation Chirurgicale, Centre Hospitalier Universitaire La Milétrie, rue de la Milétrie, Poitiers, France
  8. 8Université Pierre et Marie Curie-Paris 6, Service d'Accueil des Urgences, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Paris, France
  1. Correspondence to Yeguiayan Jean-Michel, Université de Bourgogne, Service d'Anesthésie et Réanimation, SAMU 21, Hôpital Général, Centre Hospitalier Universitaire de Dijon, Faculté de médecine, 3 Rue Faubourg Raines, Dijon Cedex 21033, France; jean-michel.yeguiayan{at}chu-dijon.fr

Abstract

Severe blunt traumas are a leading cause of premature death and handicap. The benefit for the patient of pre-hospital management by emergency physicians remains under debate because of possible delayed hospital admission. This study aimed at comparing the impact of basic life support (BLS) performed by fire brigades with advanced life support (ALS) performed by SMUR (Service Mobile d'Urgences et de Réanimation) physicians, on 30-day mortality. The FIRST study (French Intensive Care Recorded Severe Trauma) is a French observational multicentric study designed in order to describe the modalities of severe blunt trauma management. The study population was composed of trauma patients over 18 years requiring an admission in intensive care units from university hospital within 72 h after injury with or without university hospital SMUR intervention. For this analysis, Injury Severity Score (ISS) and clinical status were a priori categorized as follows: ISS (<25, 25–34, >34), GCS score (<8, 8 to 13, >13), systolic arterial blood pressure (<90, 90 to 110, >110 mmHg), SpO2 (<90, 90 to 95.9, ≥96%), respiratory rate (<10, 10 to 29, >29 min−1). Univariate comparisons were performed using χ2 tests or Fisher's exact tests, if needed. Multivariable analysis was performed by using logistic regression models. Independent variables were: pre-hospital management (physician involved or not), age, sex, injury severity score, systolic blood pressure, SpO2, respiratory rate, GCS score (model 1); and second, hospital admission delay (model 2). Interaction terms between physician pre-hospital management and other independent variables were systematically tested. As none were significant, they were dropped from the final model. Among 2703 patients, 190 received pre-hospital BLS from fire brigades and 2513 received ALS from SMUR physicians. SMUR patients presented a poorer initial clinical status and higher ISS and were admitted to hospital after a longer delay than BLS patients (see table 1). The crude 30-day mortality rate was comparable for BLS and ALS patients (15% and 17% respectively; p=0.61). After adjustment (see table 2), pre-hospital ALS by an emergency physician significantly reduced the risk of 30-day mortality (OR: 0.55, 95% CI: 0.32 to 0.94, p=0.03). Further adjustment for hospital admission delay only marginally affected these results. This observational study suggests that medical pre-hospital care may have a favourable impact on 30-day mortality, possibly due to careful medical assessment of the patient and high use of intensive pre-hospital life-sustaining treatments by SMUR. Further studies are needed to better understand the reasons of such benefit.

Table 1

Initial assessment and injury severity score according to pre-hospital management (exclusion of 74 patients with cardiac arrest in the pre-hospital phase)

Table 2

Association between physician pre-hospital management and death before ICU discharge (within 30 days) in multivariable analysis*

La traumatologie grave est l'une des principales causes de décès précoce et de handicap. L'impact de la médicalisation pré hospitalière par un médecin urgentiste est l'objet de débat, notamment en raison de l'allongement du délai d'admission hospitalière.

L'objectif de ce travail est de comparer l'impact de la médicalisation pré hospitalière par les équipes SMUR (Service Mobile d'Urgences et de Réanimation) sur la survie à 30 jours par rapport aux patients pris en charge uniquement par une équipe non médicale.

L’étude FIRST (French Intensive Care Recorded Severe Trauma) est une étude prospective française observationnelle réalisée dans le but de décrire les modalités de prise en charge des patients présentant un traumatisme grave fermé. Les critères d'inclusion choisis pour cette étude sont: âge supérieur ou égal à 18 ans, admission dans les 72 heures post-traumatiques dans un service de réanimation de l'un des 14 CHU participants avec ou sans prise en charge pré hospitalière par une équipe SMUR. Pour cette analyse, L'Injury Severity Score (ISS) et l’état clinique initial ont été catégorisés comme suit: ISS (<25, 25-34, >34), GCS score (<8, 8 à 13, >13), Pression artérielle systolique (PAS) (<90, 90 à 110, >110 mm Hg), SpO2 (<90, 90 à 95.9, ≥ 96%) et fréquence respiratoire (<10, 10 à 29, >29 min-1). L'analyse univariée a été réalisée en utilisant un test du Chi 2 ou si besoin un test exact de Fischer. L'analyse multi variée a été réalisée par régression logistique. Les variables indépendantes sont pour le premier modèle, l'existence ou non d'une médicalisation pré-hospitalière, l’âge, le sexe, l'ISS, la PAS, le fréquence respiratoire, le GCS, et dans le second modèle a été introduit en plus le délai d'admission à l'hôpital. Les interactions avec le type de prise en charge pré hospitalière ont systématiquement été testées, du fait de l'absence d'interaction les variables ont finalement été retenues dans le modèle final. Sur les 2629 patients inclus, 190 n'ont pas été médicalisés et 2439 ont été pris en charge par une équipe médicale. Les patients médicalisés sont significativement plus graves sur le plan clinique, présentent un ISS plus élevé et sont admis plus tardivement sur l'hôpital. La mortalité à 30 jours ne parait pas différente (15% vs 17%, p=0,61). Après ajustement, il apparaît que la médicalisation pré hospitalière réduit significativement le risque de décès à 30 jours (OR: 0,55, 95% CI: 0,32-0,94, p=0,03). L'ajustement sur le délia d'admission à l'hôpital affecte peu le résultat.

Cette étude prospective observationnelle, suggère que la médicalisation préhospitalière pourrait avoir un impact favorable sur la mortalité à 30 jours. Ce bénéfice pourrait s'expliquer par une meilleure évaluation initiale et par le recours aux soins de réanimation préhosiptalière utilisés par les équipes SMUR. Des travaux restent à réaliser pour tenter de mieux comprendre les raisons de ce bénéfice.

Tableau 1

Statut clinique et Injury Seveity Score en fonction du type de prise en charge pré hospitalière

Table 2

Analyse multi variée en fonction du type de prise en charge pré hospitalière à sortie de réanimation ou dans les 30 jours suivant l’accident

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.