Article Text

PDF
020 How drug prescriptions in intensive care unit could be optimised?
  1. J J Lehot,
  2. C Lupo,
  3. M Billard,
  4. C Flamens,
  5. O Desebbe,
  6. B Delannoy,
  7. O Bastien,
  8. G Aulagner
  1. Groupement Hospitalier Est, 28 av. du Doyen Lépine, BRON Cedex, France
  1. Correspondence to Lehot Jean-Jacques, Anesthesie Réanimation, Groupement Hospitalier Est, HCL ERI 22, 28 av. du Doyen Lépine, 69677 BRON Cedex, France; jean-jacques.lehot{at}chu-lyon.fr

Abstract

Objectives Drug prescription represents a large part of costs in intensive care unit (ICU). However this cost is often ignored by intensivists who choose the product apparently most adapted to a clinical situation. This choice should depend on evidence-based medicine and guidelines but they do not exist for many conditions. Therefore, local guidelines can be decided according to the patients and focused on main costs. Regarding cardiovascular and thoracic surgery, a feasibility study was undertaken in a postoperative acute care unit in order to evaluate whether intensivists would accept this challenge and the consequence on patient's outcome.

Programme Meetings started on 8 January 2006 with 2–3 sessions a year to analyse the ordering process. The analysis was performed by consultants (intensivists and pharmacists), registrars and residents. The list of drugs costing more than 10 000 euros a year was examined. The drugs appearing indispensable were not discussed. The others were discussed to find out equivalent but cheaper drugs and/or administration modalities (antibiotics, anaesthetics, dopexamine, L-alanyl-L-glutamine) or to limit rationally their ordering (antithrombin III, human albumine, inhaled nitric oxide). New residents were systematically taught about this programme. Meanwhile monthly morbidity–mortality meetings were pursued.

Results

Years200620072008
Open beds (n)28.827.627.3
Number of patients (n)172817541813
Mean age (year)53.352.859.7
ICU total production2 643 1812 544 1412 733 860
  • (Relative Complexity Index)

  • Mechanical assistances (n)

3769103
Costs (euros, VAT incl.):
Antibiotics190 305127 678134 426
Antithrombine III94 11565 36470 310
Anaesthetics92 70658 38449 552
Human albumine80 91357 70844 816
Dopexamine20 5468 0669 452
L-alanyl-L-glutamine12 4074 0967 163
Total490 992321 296315 719
Change vs 2006 (%)−34.5−35.7

Discussion Despite an increased activity and more senior patients, the order of target drugs decreased by 35.7% in 2008 (175 273 euros per year). Antithrombin III ordering decreased by 46.5% despite the dramatic increase in mechanical circulatory assistances. Meanwhile an increase in morbidity and potentially evitable deaths was not observed. However an increase in four drugs was observed in 2008 suggesting that a profit-sharing with ordering physicians is mandatory to obtain longer effects. This policy should be taught to medical students to increase the performance of ordering.

Objectif Les prescriptions médicamenteuses représentent une large part des dépenses en réanimation. Cependant, ce coût est souvent ignoré par les réanimateurs qui choisissent le médicament apparemment le plus adapté à la situation clinique du patient. Ce choix devrait dépendre de données fondées sur les preuves et/ou de recommandations mais ces dernières sont inexistantes dans beaucoup de situations. Ainsi, des recommandations locales peuvent être données en fonction des pathologies rencontrées et des coûts des médicaments. Une étude de faisabilité a été entreprise dans une unité de réanimation post-chirurgie cardiovasculaire et thoracique afin de savoir si des réanimateurs accepteraient cette démarche ainsi que les conséquences sur l'évolution des patients.

Programme Des réunions de service ont commencé le 8.01.06 à raison de deux à trois/an afin d'analyser le processus de prescriptions. Cette analyse était réalisée par les médecins séniors (réanimateurs et pharmaciens), les chefs de clinique et les internes. Une liste de médicaments coûtant plus de 10 000 euros/an était examinée. Les médicaments indispensables n'étaient pas discutés. Les autres étaient discutés afin de chercher des équivalents moins onéreux et/ou d'autres modalités d'administration (telle que la voie entérale pour les fluoroquinolones). Ceci était le cas en particulier pour les antibiotiques, les agents anesthésiques, la dopexamine ou la L-alanyl-L-glutamine. Pour d'autres médicaments, une utilisation plus rationnelle était décidée (antithrombine III, albumine humaine, monoxyde d'azote inhalé). Les nouveaux internes étaient systématiquement mis au courant de ce programme. Durant cette période, les réunions de morbimortalité étaient poursuivies.

Résultats

Année200620072008
Nombre moyen de lits ouvert28,827,627,3
Patients admis172817541813
Age moyen (ans)53,352,859,7
Production totale du CR2 643 1812 544 1412 733 860
  • (Index de Complexité Relative)

  • Assistances mécaniques

3769103
Coûts (euros, TVA comprise):
antibiotiques190 305127 678134 426
antithrombine III94 11565 36470 310
anesthésiques92 70658 38449 552
albumine humaine80 91357 70844 816
dopexamine20 5468 0669 452
- L-alanyl-L-glutamine12 4074 0967 163
total490 992321 296315 719
Diminution depuis 2006 (%)-34,5-35,7

Discussion En dépit d'une activité accrue et de la progression de l'âge des patients, la prescription des médicaments ciblés diminuait de 35,7% en 2008 (175 273 euros/an). La prescription d'antithrombine III diminuait de 46,5% malgré l'augmentation du nombre de patients bénéficiant d'une assistance circulatoire mécanique. Aucune augmentation de morbidité ou de décès potentiellement évitable n'était enregistrée. Cependant, l'augmentation de la prescription de 4 médicaments en 2008 peut faire supposer une diminution d'intérêt des prescripteurs. L'implication des prescripteurs pourrait être pérennisée par un intéressement aux gains réalisés. La présente méthode devrait être enseignée aux étudiants en médecine afin d'améliorer la performance des prescriptions médicamenteuses.

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.