Article Text

PDF
130 Child dental caries' Infectious complications: reducing treatment's delay
  1. A Kaddour Brahim,
  2. D Ginisty,
  3. F Moulin,
  4. G Vidal-Trecan
  1. GH Cochin -St Vincent de Paul, 27 rue du faubourg Saint-Jacques, Paris, France
  1. Correspondence to Ginisty Danielle, PU PHGH, GH Cochin -St Vincent de Paul, 74, ave Denfert Rochereau, 75014 Paris, France; danielle.ginisty{at}svp.aphp.fr

Abstract

Background and Objectives Dental caries remain the preeminent oral disease of school-age children and most adults in developed countries. Main complications are loco regional abscesses, cellulitis and systemic bacterial grafts such as Osler endocarditis. In a 1-year period, we have identified about 60 infectious emergencies cases requiring hospitalisation at the Saint Vincent de Paul Hospital and surgery under general anaesthesia in emergency. In 2006, the delay between hospitalisation and oral care was up to 4 days when the child was admitted through the home emergency (HED) or paediatric department, while it was only half a day when the child was directly examined in the maxillo-facial department. Analysing those delays highlighted the increased dysfunctions induced by the absence of dental and paediatric maxillo-facial emergency in Paris. Therefore, our initial objective was to reduce the dental care delay, to relieve pain quickly, shorten hospitalisation and prevent severe complications.

Activities We set up a multi-professional working group to write protocols, a regulating phone sheet and care algorithm for dental infectious emergencies. Documents have been approved by the concerned departments in June 2007 and program has been applied from that date on. We followed up management delay, and its reduction had an impact on the hospital stay.

Results From that date on, the delay between admission of the child in the paediatric department and its access to care in maxillo-facial department never exceeded half a day.

Discussion Encouraged by these results, we have undertaken similar evaluation process with other paediatric hospitals through sharing of experience. We can regret that this assessment does not directly measure the clinical impact on the patient but an intermediate result highly correlated to the clinical impact. Keeping care quality is related to residents and paramedics training ability, and to the presentation of updated results at the annual department meeting.

Conclusion Objectives of this evaluation have been largely achieved, since the children referral from HED to maxillofacial department is faster. The applied protocols, easy to follow in the HED and paediatric departments helped shorten time management and thus prevent potential complications.

Contexte et objectifs Les caries dentaires demeurent les maladies bucco-dentaires les plus fréquentes des enfants d'âge scolaire et la plupart des adultes dans les pays développés.

Leurs principales complications sont loco régionale, abcès ou cellulite, ou systémique par greffes bactériennes telle que l'endocardite Osler.

Nous avons recensé environ 60 urgences infectieuses annuelles ayant nécessité une hospitalisation à l'hôpital Saint Vincent de Paul et une intervention chirurgicale sous anesthésie générale en urgence.

Le délai entre hospitalisation et prise en charge stomatologique en 2006 allait jusqu'à 4 jours quand l'enfant était admis par le biais du Service d'Accueil des urgences (SAU) ou du service de pédiatrie, alors qu'il n'était que d'une demi journée lorsqu'il était examiné directement en consultation de stomatologie.

L'analyse du retard à la prise en charge a mis en évidence les dysfonctionnements majorés par l'absence de garde en Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale pédiatriques à Paris.

Notre objectif initial a été de réduire le retard de prise en charge stomatologique, soulager rapidement la douleur, écourter la durée d'hospitalisation et de prévenir des complications graves.

Programme Le programme a consisté en la réunion d'un groupe de travail multi professionnel, la rédaction d'un protocole, d'une feuille de régulation téléphonique, et d'un algorithme de prise en charge des urgences infectieuses stomatologiques.

Les documents ont été validés par les services concernés en Juin 2007 et le programme a été mis en œuvre à partir de cette date.

Nous avons suivi le délai de prise en charge stomatologique, sa réduction ayant un impact sur le séjour à l'hôpital.

Résultats Le délai entre l'admission de l'enfant en service de pédiatrie et sa prise en charge stomatologique n'a plus jamais dépassé la demi journée les jours ouvrés depuis cette date.

Discussion Encouragés par ces résultats, nous avons entrepris dans le même cadre nosologique une démarche d'évaluation identique avec d'autres Services pédiatriques dans le cadre d'un partage d'expérience.

Cette évaluation ne mesure pas directement l'impact clinique sur le patient mais un résultat intermédiaire fortement corrélée à l'impact clinique.

Maintenir la qualité des soins est lié à la capacité de formation des résidents et le personnel paramédical et la présentation des résultats mis à jour lors de la réunion annuelle du service.

Conclusion Objectifs de cette évaluation ont été largement atteint, puisque l'orientation des enfants examinés au SAU vers le service de chirurgie maxillo-faciale est plus rapide. Les protocoles appliqués, faciles à suivre dans le SAU et services pédiatriques ont permis de raccourcir le délai de prise en charge et donc de prévenir les complications potentielles.

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.