Article Text

PDF
Quality and Safety
117 Assessment of mortality-morbidity conferences in terms of postoperative results in a colorectal surgical department
  1. Ferron Marianne,
  2. Panis Yves,
  3. Bretagnol Frédéric
  1. Chirurgie Colo Rectale, Hopital Beaujon, Clichy, France
  1. Correspondence to Dr Ferron Marianne, Chirurgie Colo Rectale, Hopital Beaujon, 100 bd Gal Leclerc, Clichy 92118, France; marianne.ferron{at}gmail.com

Abstract

Aim The aim of mortality-morbidity conferences is to increase medical care. In a recent french multicentric trial on colorectal surgery,1 both mortality and morbidity rates were 3.4% and 35%, respectively.

The aim of this study was to assess the impact of mortality-morbidity conferences on medical care, especially in terms of operative results, in a colorectal surgical department.

Methods All consecutive patients undergoing elective or urgent colorectal and intestinal resections were collected in a prospective database, including patients'characteristics, diagnosis, type of surgery, and postoperative course. All patients were followed 3 months after surgery. A mortality-morbidity conference was systematically performed every 6 months. Seven periods of 6 months were analysed.

Results From May 2006 to October 2009, 958 intestinal and/or colorectal resections (urgent procedures in 10% of cases) were performed, including: small bowel resection (n=71), ileocaecal resection (n=140), right (n=93) and left (n=241) colectomy, subtotal colectomy (n=100), rectal resection (n=231) and others (n=82). Comparing the first and the last period, the number of operated patients and laparoscopic procedures increased that is, 115 versus 157 and 59% versus 68%, respectively (p<0.05). The conversion rate into open procedures decreased, 15% versus 3% (p<0.05). The overall mortality rate remained within 5%. The overall morbidity rate and the infectious morbidity decreased, 50% versus 37% (p<0.05) and 25% versus 19% (p<0.05), respectively. The hospital stay was decreased, 14+/−9 days versus 12+/−9 days, (p<0.05). But, the anastomotic leakage and the readmission rates were similar, 10% versus 7.5% and 8% versus 7.6%, respectively.

Conclusion The mortality-morbidity conferences lead to improve the medical care in terms of operative results, especially concerning the overall morbidity rate and the hospital stay.

Contexte/objectif L'objectif de l’évaluation des pratiques professionnelles est l'amélioration continue de sa propre pratique médicale. En chirurgie colo rectale, la mortalité et la morbidité post-opératoires sont évaluées respectivement à 3,4% et 35% dans l’étude récente de l'Association Française de Chirurgie.1 Le but de notre étude était l'auto-évaluation prospective des résultats opératoires d'un service universitaire de chirurgie colorectale pour mieux connaître et éventuellement améliorer ces valeurs de mortalité et morbidité à l’échelle d'un jeune service.

Programme Tous les patients opérés électivement ou en urgence pour une chirurgie de résection intestinale ou colo rectale ont été colligés de manière prospective dans une base de données recueillant les caractéristiques du patient, le diagnostic, le type de chirurgie et la morbi-mortalité post opératoire (126 items) avec un suivi à 3 mois. Tous les 6 mois, une revue de morbi-mortalité (RMM) était faite, lors de la journée de séminaire du service, impliquant tous les personnels, permettant d'analyser collectivement et périodiquement l'ensemble des indicateurs. Sept périodes de 6 mois peuvent désormais être comparées.

Résultats De mai 2006 à octobre 2009, 958 résections intestinales et colorectales ont été réalisées (dont 10% en urgence): résection de grêle (n=71) et iléocæcale (n=140), colectomie droite (n=93), gauche (n=241), et totale (n=100), proctectomie (n=231), autres (n=82). Entre le premier et dernier semestre, le nombre de patients pris en charge a augmenté progressivement (115 à 157/semestre), le taux d'interventions par voie laparoscopique est passé de 59 à 68% alors que le taux de conversion a diminué de 15 à 3% (p<0,05). Le taux de décès global était toujours inférieur à 6%. La morbidité globale a diminué de 50 à 37% (p<0,05) de même que le taux d'infection du site opératoire de 25 à 19% (p<0,05) et que la durée d'hospitalisation de 14 ± 9 à 12± 9 jours (p<0,05). Par contre, le taux de fistules anastomotiques est restée stable (10 vs 7.5%), de même que le taux de réhospitalisations (8 vs 7.6%).

Discussion/perspectives Cette étude prospective est destinée à être pérenne, de même que l’évaluation semestrielle des données.

Conclusion Des revues de morbi-mortalité régulières peuvent contribuer à améliorer les résultats opératoires au sein d'un même service de chirurgie, notamment en ce qui concerne la morbidité globale et la durée d'hospitalisation.

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.