Article Text

PDF
Access and organisation of health care
164 ZOOM Escarre: a transversal quality program of the university hospitals of Geneva to prevent bed sores
  1. C Héliot,
  2. A C Rae
  1. Infirmière Chargée De Recherche Et De Qualité, Direction des Soins, HUG, Genève, Switzerland

Abstract

Background Bed sore prevention and treatment programs are important in-hospital quality of care measures. Since 1995, the Quality of care Service of the Geneva University Hospitals has put in place a program called ‘Zoom Escarre’. The main aims of this program have been to develop a multidisciplinary approach to bed sore prevention and treatment, to document current practices and to establish the consequences of such practices. This approach has resulted in the detection of at-risk patients and bed-sore prevention and treatment measures.

Methods At the level of the institution:

  • Identification and ongoing teaching of a nurse responsible for bed sores in each unit

  • Annual measure of bed-sore prevalence (1500 hospitalised patients)

  • Analysis and diffusion of results in all services

  • Establishing axis of improvement with staff

  • Creation of a team of experts in charge of ‘wounds and healing’ accessible everyday

Results

  • Drop in bed sore prevalence from 14.9% to 8% in 13 years (prevalence of at-risk patients stable)

  • Drop of Stage I bed sores (33%)

  • Drop in Stage 4 bed sores (from 14 to 7 in 9 years)

  • 90% of at-risk patients benefit from preventive care and/or prophylactic material

  • 41% of at-risk patients are prescribed nutritional supplements (29% in 2000)

  • Better awareness of the pain caused by bed sore care and improved adherence to best practices in this domain

Results

Conclusion On-going teaching of staff has been an important element in the implementation and success of this program. It has enabled the change of clinical practices and allowed for the direct implication of the staff in bed sore prevention and treatment. Best practice guides have been implemented enabling reduced morbidity and better security and comfort.

Contexte L'escarre est une pathologie iatrogène. Pour tout hôpital prônant le développant de la qualité des soins, la prévention et le traitement des plaies constituées font partie des priorités. Depuis 1995, les Hôpitaux Universitaires de Genève ont mis en place un programme Qualité transversal dénommé ‘Zoom Escarre’. Les objectifs principaux de ce programme ont été de développper une approche multidisciplinaire de cette problématique et de documenter les pratiques de soins et leurs résultats. Ces options ont permis de systématiquement détecter les patients à risque, prévenir et traiter les plaies d'escarre.

Méthodes Mise en place d'un dispositif insitutionnel comprenant:

  • La formation initiale et continue d'une infirmière de référence par unité de soins.

  • La mise en place d'enquêtes annuelles de prévalence réalisée sur des collectifs de quelques 1500 patients hospitalisés dans une centaine unités de soins.

  • L'analyse et la diffusion rapide des résultats à l'ensemble des services.

  • La définition concertée d'axes d'amélioration avec les équipes soignantes.

  • La création d'une équipe d'experts médico-infirmiers “plaies et cicatrisation” à disposition au quotidien des équipes de soins.

Résultats En treize ans, nos taux de prévalence pour l'ensemble de nos services de soins sont passés de 14,9% à 8% tout en ayant un taux de patients à risque identique. Depuis 2000, les stades 1 ont diminué de 33% en lien notamment avec l'utilisation systématique d'une échelle de détection du risque pour chaque patient admis et en cours d'hospitalisation. D'autre part, en terme de gravité, le nombre de stade 4 passent de 14 à 7 de 2000 à 2009.

Les soins apportés aux patients porteurs de risque ont été améliorés. Aujourd'hui, 90% des patients à risque sont au bénéfice de soins de prévention et/ou de matériel prophylactique. 41% des patients à risque sont au bénéfice d'une prescription de supplément nutrititionnel versus 29% en 2000.

Par ailleurs, une attention est maintenant portée à la prise en compte de la douleur générée par les soins de plaies en lien avec les recommandations de bonnes pratiques.

Perspectives Le temps et la formation continue des soignants ont été des éléments importants dans l'implantation et la réussite de ce programme d'amélioration de la qualité. Ils ont permis la remise en question des modes de faire quotidiens des soignants, l'appropriation des résultats l'utilisation au quotidien des recommandations de bonne pratique concernant les soins de peau ceci au bénéfice de résultats cliniques patents en terme de morbidité diminuée, de confort et de sécurité renforcés.

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.