Article Text

PDF
Intensive Care Unit Street: ICU street
105 Effects of a specifically-designed intensive care information system length of stay and mortality
  1. Brisson Hélène,
  2. Arbelot Charlotte,
  3. Lu Qin,
  4. Bouhemad Belaid,
  5. Vezinet Corinne,
  6. Bodin Liliane,
  7. Movschin Marie,
  8. Rouby Jean-Jacques
  1. Hôpital Pitié-Salpétrière, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, Paris, France
  1. Correspondence to Brisson Hélène, Anesthésie-Réanimation, PH/Réanimation polyvalente du Département d'anesthésie-réanimation, Hôpital Pitié-Salpétrière, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, UPMC, Université Paris 6, GHPS, 91 Boulevard de l'Hôpital, Paris 75013, France; helene.brisson{at}psl.aphp.fr

Abstract

Introduction An intensive care information system (ICIS) has numerous advantages. It enables all the patients' data to be collected in a “computer file”. The automatic acquisition of data reduces human error, and computerised physician order entry limit errors in administering medication. Thanks to computerised data, the creation of a “clinical decision support system” enables diagnosis optimisation and follow-up of treatments. The goal of this study was to evaluate the impact of a personalised ICIS on critically ill patients' mortality and length of stay in the intensive care unit (ICU).

Materials and methods The system chosen for Multidisciplinary ICU (12 beds) of Pitie-Salpetriere hospital in Paris was the program Metavision (IMDsoft, Tel Aviv, Israel). It is an adjustable system, offering the possibility of being completely reformatted and adapted according to specific needs. A team consisting of doctors, nurses, auxiliary nurses, and monitors was trained for 2 weeks to use the program. Then, for 1 month, the ICIS was personalised for the unit before being implemented. After defining the various clinical, biological, and radiological parameters indispensable for diagnosis and follow-up of acute respiratory disease, haemodynamic, renal, and hepatic failures, screens were created, integrating pertinent parameters in the form of tables and graphics. These screens enable all the relevant elements to be grouped together, but also allow the visualisation of their evolution along time.

We compared the Simplified Acute Physiology Score (SAPS II) and the Sequential Organ Failure Assessment (SOFA) at patient's admission, length of patients' stay in the ICU, and mortality over two 6-month periods: before the implementation of Metavision from June to November 2008, and after implementation, from March to August 2009. Data were compared between groups by a Mann–Whitney test (median and IQR 25–75%), and a χ2 test. The first 3 months following the implementation of Metavision were not taken into account, in order to exclude the difficulties inherent to the implementation of a new computerised system.

Results One hundred twelve patients were hospitalised between June and November 2008, and 160 between March and November 2009. SAPS II and SOFA scores showed no difference between the two groups: (SAPS II: 39 (26–54) vs 44 (28–59), p=0.7, SOFA: 6 (3–10) vs 6 (4–10), p=0.49). The length of stay in intensive care was shortened by 2 days after implementation of Metavision: 9 (5–20) versus 7 (3.5–14), p=0.02. A trend was observer towards a decrease in mortality: 17% to 14.5%, p=0.6.

Discussion The interest of the system we have chosen is its adjustability, its ability to combine on the same screen (“clinical decision support screen”), a high number of clinical, biological, or radiological data. These screens enable the assessment of therapies on patients' organ failures. ICIS enables optimisation of patient's care, which may explain the reduction in duration of patients' stay in the ICU. It overcomes the usual limits of ICIS consist of an imperfect adaptation to specific medical needs.

Conclusion A specifically-designed intensive care information system enables improvement of patient care, and reduction of the length of stay in the ICU. It requires a substantial investment from physician regarding learning programs and creating personalised tools for diagnosis and follow up assistance. It also requires a close collaboration between physicians and computer scientists.

Introduction L'informatisation d'un service de réanimation a de nombreux avantages. Elle permet de rassembler dans le « dossier informatique », toutes les données des patients. L'acquisition automatique des données diminue l'erreur humaine, et les logiciels de prescriptions limitent les erreurs d'administration de médicament. Grâce aux données informatisées, la création d'un « Système d'aide aux décisions médicales » permet d'optimiser le diagnostic et le suivi des thérapeutiques. Le but de cette étude était d'évaluer l'impact de l'informatisation personnalisée du service sur la mortalité et la durée de séjour en réanimation.

Materiel et methode Le système choisit pour informatiser le service de Réanimation Polyvalente (12 lits) est le logiciel Métavision (IMDsoft, Tel Aviv, Israél). Ce système est modulable. Il est livré avec la possibilité d'être complètement remis en forme et adapté en fonction des besoins du service. Une équipe composée de médecins, infirmiers, aides-soigants et surveillants a été formée au logiciel pendant deux semaines. Puis pendant un mois le dossier a été personnalisé pour le service avant d'être implanté. L'accent a été mis sur la création d' « écrans d'aide au diagnostic ». Après avoir défini les différents paramètres cliniques, biologiques et radiologiques indispensables au diagnostic et à la prise en charge d'une pneumopathie, d'une défaillance hémodynamique, rénale et hépatique, des écrans ont été crées en intégrant ces paramètres sous formes de tableau et de graphique. Ces écrans permettent de regrouper tous les éléments pertinents mais aussi de visualiser leur évolution dans le temps.

Nous avons comparé les scores d'Indice de Gravité Simplifié (IGS) et de défaillance d'organe (SOFA) à l'admission, la durée de séjour et la mortalité sur deux périodes de six mois: avant l'implantation du logiciel de juin à novembre 2008 et après l'implantation de Mars à Août 2009. Les deux groupes de patients ont été analysés par un test de Mann-Whitney (médiane et 25–75% Interquartile) et un test de Chi-2. Les trois premiers mois suivant la mise en place du système n'ont pas été pris en compte pour exclure les difficultés inhérentes à la mise en place d'un nouveau système.

Resultats Cent douze patients ont été hospitalisés entre juin et novembre 2008 et 160 entre mars et novembre 2009. Les scores d'IGS et de SOFA n'étaient pas différents entre les 2 groupes: [IGS: 39 (26–54) vs 44 (28–59), p=0.7; SOFA: 6 (3–10) vs 6 (4–10), p=0.49]. La durée d'hospitalisation en réanimation a été raccourcie de 2 jours après l'implantation du logiciel: 9 (5–20) vs 7 (3.5–14), p=0.02. La mortalité est passée de 17% à 14.5%, p=0.6.

Discussion L'intérêt du système que nous avons choisi est sa plasticité, sa capacité à regrouper sur un même écran d'aide au diagnostic un nombre d'informations très variables qu'elles soient cliniques, biologiques ou radiologiques. Ces écrans permettent précisément d'évaluer et de suivre l'évolution des défaillances d'organes des patients. L'informatisation permet d'optimiser la prise en charge du patient ce qui pourrait expliquer la diminution de durée séjour en réanimation. Les limites des systèmes informatiques sont qu'ils ne sont pas crées par les médecins et donc parfois imparfaitement adaptés aux besoins médicaux.

Conclusion L'informatisation personnalisée d'un service permet d'améliorer la prise en charge des patients et de raccourcir la durée de séjour en réanimation. Elle nécessite un investissement important de la part des médecins en terme d'apprentissage du logiciel et de la création d'outils personnalisés d'aide au diagnostic. Elle requiert aussi une collaboration étroite entre médecins et informaticiens du système adopté et de l'hôpital.

Statistics from Altmetric.com

Request permissions

If you wish to reuse any or all of this article please use the link below which will take you to the Copyright Clearance Center’s RightsLink service. You will be able to get a quick price and instant permission to reuse the content in many different ways.